L'éducation de votre chien est indispensable à son épanouissement et son bien-être.
N'attendez pas qu'il soit trop âgé pour vous rendre compte qu'il a de mauvaises attitudes envers les gens ou ses congénères, ou tout simplement qu'il n'est pas à l'aise dans des environnements nouveaux.

Votre chiot a besoin d'apprendre à vivre à vos côtés, dans ce monde qui lui est encore inconnu, et de comprendre les différents modes de communication des êtres qui l'entourent. Il devra évoluer dans un milieu riche en stimulations diverses et variées et rencontrer un maximum de congénères de races différentes.

L'éducation de votre chien avec Toutoufit

Lors de son apprentissage, votre chien devra passer par 3 phases essentielles : dans un premier temps comprendre ce que vous attendez de lui pour ensuite l'accepter et enfin réitérer son bon comportement dans des situations de plus en plus complexes, ce qu'on appelle la généralisation.

Il pourra alors vivre en parfaite harmonie au sein de son foyer et vous pourrez l'emmener partout sans avoir peur de ses réactions face aux stimulations nouvelles.

Pour cela, je vous propose de mettre en place un programme d'éducation dans différents lieux de vie, chez vous, dans les parcs publics, en ville, etc...
Je vous guiderai pas à pas afin que s'installe une parfaite complicité entre vous et votre compagnon. Mes méthodes d'éducation sont basées sur le renforcement positif, c'est-à-dire l'apprentissage par la récompense. Celle-ci peut être de différentes formes : friandises, caresses, jouets ou tout simplement, encouragements verbaux qui pour certains chiens suffisent à les motiver.
Bien entendu, je n'exclue pas la notion d'autorité qui reste à mon sens indispensable à l'obtention d'une obéissance à toute épreuve.

Les punitions, s'il doit y en avoir, seront utilisées sous certaines conditions :

  • qu'elles respectent les lois scientifiques de l'apprentissage,
  • qu'elles intègrent un processus d'apprentissage,
  • qu'elles soient utilisées avec méthodologie,
  • qu'elles ne soient ni traumatisantes ni déstabilisantes pour le chien.

Voici quelques lignes tirées du manuel d'éducation canine de Manuel Castaneda fondateur du centre de formation pour éducateurs canins CANISCOOL :

« Renforcement et punitions
Nous savons aujourd'hui, de sources scientifiques, que tout comme chez nos enfants les punitions servent à recadrer, voire à rassurer.
Ainsi, nous savons que des chiots élevés par une mère trop permissive risquent de développer des troubles du comportement irréversibles, et qu'au contraire les comportements agonistiques (comprenez agressifs) produits par la mère lors du sevrage favorisent les comportements sociables du chiot.
Nous entendons par punition le fait de présenter un stimulus aversif (désagréable) susceptible d'interrompre un comportement, en vue d'orienter le chien vers un comportement plus acceptable.
Cette punition peut être la classique traction de laisse accompagnée d'une réprimande lorsque le chien produit un comportement indésirable, ou l'utilisation d'accessoires produisant des bruits agaçants pour le chien, comme la bombe à air ou les disques de contrôle, qui peuvent s'avérer très efficaces s'ils sont bien utilisés. »

Voici maintenant ce que nous enseigne le Dr Roger Abrantes scientifique de renommée internationale, Ethologue spécialiste du comportement canin, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet depuis une trentaine d'années, dont le best-seller « Dog Language » :

« Donc toute la vie est l'apprentissage du comment contrôler les conséquences de nos comportements ; et cela convient tout à fait à la description de notre travail de dresseurs de chiens.
Nous devons aider nos chiens à apprendre comment contrôler les conséquences de leur comportement, ce qui n'est pas du tout la même chose que de les éviter.
Si nous adoptons comme règle, soit uniquement de renforcer, soit uniquement de punir tout ce qu'ils font, nous faisons du mauvais travail, et nous ne les préparons certainement pas à la vie réelle où les deux, renforcements et punitions, sont une réalité en fonction des circonstances de leur comportement.
Une punition tend à diminuer le taux ou la fréquence d'un comportement.
Il y a une tendance aujourd'hui à mélanger punitions, violence et mutilations, etc. ; mais une punition n'est qu'une aversion, à savoir, quelque chose qu'on n'aime pas, et il n'est pas nécessaire par quelque moyen que ce soit, que cela ait quelque chose à voir avec la violence ou la mutilation.
Je n'aime pas énormément la mayonnaise, ce qui implique que n'importe quel restaurant qui me servirait un sandwich avec de la mayonnaise diminuerait la fréquence de mes visites à ce restaurant en particulier.
En fait le chef me punit, même si probablement il ne le sait pas.
Quand j'ouvre une fenêtre et reçois une rafale de vent, je m'empresse de la refermer. Parce qu'il se trouve que c'est un jour de grand vent. En effet les éléments naturels m'ont puni pour avoir produit le comportement d'ouvrir la fenêtre. »

Dr Roger Abrantes